Accueil > Vinopédie > Dossiers > Bio et Biodynamie

Bio & Biodynamie en œnologie

Symbole par excellence de la nature travaillée par l'homme, le vin, ces dernières décennies, s'est trouvé à l'avant-garde du mouvement de l'agriculture biologique.

Si le nom donné à ce mouvement varie d'un pays à l'autre – Biowein allemand, Organic wine en anglais – son esprit général est simple : revenir à des méthodes viticoles naturelles ; éviter, dans la fabrication du vin, les techniques et substances agressives pour l'environnement et le corps humain. Cet objectif suppose une vision globale de la fabrication : il se décline à toutes les étapes de la vinification.

La réglementation a accompagné ce changement de perspective, en créant des labels permettant de garantir aux œnophiles le respect des règles de l'art dans la préparation des vins bio. Avant d'intervenir récemment dans la vinification, ces labels ont d'abord concentré leurs efforts en amont, dans la culture du raisin : absence d'insecticides polluants, de fongicides, de désherbants chimiques, etc.

En France, c'est le fameux logo vert « AB », qui est décerné après contrôle par un organisme indépendant du producteur, et agréé par l'INAO et la « Répression des fraudes » (DGCCRF).

Tout l'art du vigneron bio consiste à concilier plaisir gustatif et responsabilité écologique, en faisant de ces techniques naturelles un moyen de révéler le vin, sans en altérer les qualités. C'est un nouveau défi pour les vignerons, qui suppose une fine connaissance de la plante, et une grande discipline d'anticipation. L'offre est aujourd'hui très riche, et le vin bio s'exporte à merveille.

Bio, biodynamie, vin naturel : au fond, c'est la même chose ?

Non ! Bien qu'il existe des passerelles et des points communs évidents, le bio se distingue des vins naturels ou biodynamiques :

  • Le bio correspond à un ensemble de règles limitant l'usage de produits chimiques ou artificiels.
  • Le vin naturel est une notion plus ancienne, désignant au départ un vin sans soufre et sucre ajouté. Ce terme a fait florès depuis les années 80 pour désigner une vision plus exigeante encore que le bio : l'idéal d'un vin sans ajouts, ni en culture, ni en vinification. En contrepartie, un vin naturel doit se conserver dans des conditions de température beaucoup plus précises.
    A ne pas confondre avec les « vins doux naturels » (muscat de Frontignan...), qui ne sont pas forcément issus d'une agriculture ou vinification sans produits chimiques.
  • Enfin, la biodynamie est une école de culture issue des thèses de Rudolf Steiner. Elle met en œuvre des préparations à base de plantes ou de substance animales pour vitaliser les sols – mais aussi, de manière plus controversée, la mise en conformité des travaux de la vigne avec les cycles zodiacaux... Ses résultats sont néanmoins assez comparables à l'agriculture biologique, avec laquelle elle partage un certain nombre de règles.

Sommaire de la vinopédie, l'encyclopédie des vins en ligne.

Gestion des cookies

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Design agence graphicstyle.fr

Se connecter / S'inscrire

A propos

Vinopédie

FAQ

Mentions légales

Dictionnaire du vin

Sommelix dans les médias

Contactez-nous